La Vallée des Incas au Pérou : Pisaq – Tambomachay

La beauté et le charme de ses paysages évocateurs sont probablement à l’origine de l’importance religieuse attribuée par les Incas à la vallée traversée par la rivière Urubamba dont les caractéristiques géographiques et climatiques étaient particulièrement favorables. Grâce à son terrain fertile elle devint rapidement le plus grand centre de production de maïs du Pérou et sa localisation permettait de contrôler l’accès à la jungle. Aujourd’hui des ruines majestueuses nous transportent à revivre les anciens fastes de l’empire disparu. Un ensemble faramineux de thermes, temples, bâtiments civils et militaires dominent à Písac les terrasses agricoles construites par les Incas sur le versant d’une colline, ce qui témoigne de la prouesse architectural et technologique de ce peuple. Une dimension plus strictement spirituelle connote le « Baño del Inca » (Thermes de l’Inca) à Tambomachay : si la fonction précise du site demeure inconnue – parmi les hypothèses les plus accréditées il aurait pu être un temple dédié à l’eau, une station thermale voir un poste de garde militaire – les légendes locales parlent d’un lieu consacré aux sacrifices humains et l’atmosphère que l’on peut percevoir en visitants les aqueducs, les canaux et les cascades qui le constituent se situe à mi-chemin entre le mystique et le hanté.

Faites connaissance avec les sites les plus anciens du Pérou :
Aventure du Bout du Monde, 20 jours | 20 nuits, en demi pension.
En savoir plus